Bien choisir ses chaussettes de marche

Chaussettes de marche

Bien choisir ses chaussettes de marche est capital car les pieds sont les premiers à souffrir lors de longues sorties. Plusieurs facteurs varient d’un marcheur à l’autre : morphologie, sensibilité de la peau, sudation, climat sur le lieu de pratique, etc … malgré tout, quelques conseils simples vous permettront de faire le bon choix en connaissance de cause.

Les six points importants dans le choix de bonnes chaussettes sont : le confort d’accueil, la protection, la respirabilité, le confort thermique, le maintien et l’hygiène.

Voyons ensemble le détail de ces fonctions.

Confort d’accueil :

  • Les coutures plates sont primordiales au niveau des orteils pour éviter les zones de pression localisées.
  • La maille bouclette permet un amorti moelleux pour les marcheurs recherchant un confort maximal. Il est important d’en avoir au minimum sous la zone plantaire.
  • Une tige “non comprimante” sera appréciée pour que le mollet soit bien maintenu sans être trop comprimé.
  • Le respect de la morphologie est important pour bien répartir les pressions et conserver toute votre liberté de mouvement. Se sentir bien dès le premier instant.
  • Certaines marques proposent même une différenciation entre pied droit et pied gauche avec une construction adaptée pour les zones d’appui et de maintien.

Protection / anti-ampoule :

  • Les “talons formés” éviteront les frottements donc les ampoules.
  • Ils existent aussi des chaussettes à double épaisseur qui, du fait de cette couche de tricot supplémentaire, réduiront le frottement entre le pied et la chaussure.
  • La matière de la chaussette a aussi son importance. Attention aux matériaux qui enflamment le dessous des pieds. Il doit être doux au toucher.
  • Des zones tricotées en fibres spécifiques Teflon® ou Profilen® permettent d’éviter les frottements et les échauffements lors de la marche. Ces matériaux sont particulièrement efficaces pour les sorties longues et pour les pieds fragiles.

Respirabilité / vitesse de séchage / confort thermique :

  • Une maille aérée favorise le passage de la vapeur d’eau et de l’air, régule la température autour du pied et évite ainsi l’excès d’humidité causé par la transpiration.
  • Le climat dans lequel la marche s’effectue influencera également le choix d’une matière ou d’une autre. Pour les temps froids, privilégier la laine.
  • Pour ceux qui transpirent, bannir le 100% coton car il est très long à sécher.

Le coton est doux et résistant mais évacue mal la transpiration, tout comme la laine. Les mélanges coton/fibres polyester ou laine/fibres polyester sont un bon compromis.

  • Pour éviter les échauffements et la transpiration optez pour des matières respirantes : Coolmax®, Tactel®. Le fil, de part sa structure, draine parfaitement l’humidité.

Maintien :

  • La hauteur de chaussette est à choisir en fonction de vos chaussures de marche, de la température extérieure et de vos préférences esthétiques.
  • L’élastique au niveau du coup-de-pied garantit un bon maintien de la chaussette autour du pied.
  • Il est intéressant de choisir des chaussettes de contention pour favoriser le retour veineux au niveau du mollet et ainsi éviter d’avoir les jambes lourdes et fatiguées. Utile lors de longues marches mais peut être gênant pour ceux qui n’apprécient pas d’être trop comprimé.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  L'art de vivre scandinave, une philosophie adaptée à la marche

Hygiène :

  • Des fibres ou des traitements spécifiques permettent de limiter le développement des bactéries et des mauvaises odeurs associées.
  • Il existe aussi de nouvelles matières innovantes et surprenantes tel que le bambou. C’est une fibre très confortable et douce au toucher. Totalement écologique, le bambou est naturellement anti-bactérien, et détruit les mauvaises odeurs.
  • Depuis peu, une nouvelle technologie a permis de fabriquer des fils d’argent. Reconnu pour son effet anti-bactérien, le fil d’argent prévient des mycoses et des mauvaises odeurs. Il régule la température et limite ainsi la transpiration excessive.

Quelques astuces d’usage :

Acheter une bonne paire de chaussettes ne fait pas tout. Attention de vérifier que des plis ne se forment pas au moment de l’enfilage. Un pli deviendra synonyme d’échauffement, puis d’ampoule et sans aucun doute provoquera une souffrance inutile. Le chaussage est un moment clé de la préparation.

Si votre randonnée s’effectue sur plusieurs jours, emportez avec vous plusieurs paires de chaussettes. Ne remettez pas des chaussettes sales ou humides pour une nouvelle journée de marche car c’est le meilleur moyen de provoquer des ampoules.

Pour le lavage de vos chaussettes, enlever les à l’endroit pour que les petits bouts de terre, graviers ne se logent pas à l’intérieur de la chaussette… Les secouer de préférence dehors quand elles sont très sales et non au dessus du panier à linge ou de la machine. Et surtout ne pas les mettre en boule, l’une dans l’autre, dans la machine à laver afin que le lavage s’opère correctement.

Savoir choisir ses chaussettes, c’est savoir prendre soin de ses pieds . Alors n’hésitez pas à passer du temps pour bien choisir votre prochaine paire de chaussettes.

Bonne marche et à bientôt sur EnvieDeMarcher.com !

  1. Une bonne solution pour la marche est le modèle BI-CLIMASOCKS BALADE de chez RYWAN. On l’a trouve sur le site du Vieux Campeur.
    Pour la taille il vous faut choisir la référence 39-42.
    Bonne marche et à bientôt sur EnvieDeMarcher.com !
    Laurent

  2. Bonsoir
    J’ai souvent …..quand c’est pas régulièrement …..des ampoules au niveau des talons …..et donc obligés de poser des” Compeed”.
    En montagne je marche avec des chaussures en cuir .Chaussettes ….chaussures…..???? .Pourtant j’enduis bien mes pieds de gras type vaseline avant d’enfiler mes chaussettes .
    J’attends vos conseils
    Merci
    Cordialement
    Frédérique

    1. Bonjour Frédérique,
      Voici quelques pistes que vous pouvez explorer pour éviter ces ampoules au talon :
      – vérifiez que votre talon ne bouge pas dans la chaussure lorsque vous vous mettez sur la pointe des pieds. Si il se décolle de la semelle : revoir le laçage ou changer de chaussures.
      – utilisez un Compeed à titre préventif avant une longue marche. Le poser avant de partir sur un pied propre et bien sec.
      – utilisez de la vaseline uniquement sur les orteils. Si vous en mettez partout votre pied risque de glisser dans la chaussure et générer des frottements.
      – utilisez des chaussures respirantes pour éviter une ambiance trop humide à l’intérieure de la chaussure.
      – utilisez des chaussettes techniques douces et confortables, évitez le coton.
      J’espère qu’avec ces conseils vous aurez résolu votre PB 😉
      Sportivement,
      Laurent

  3. Merci pour les infos.
    Je pratique la marche nordique chez moi dans le Luberon.
    En novembre 2015 j’ai fait 84 km sur route en 14h hors arrêts de ravitaillement sans formation d’ampoules.
    Le 20/05/2016 je n’en ai fait que 75 (objectif: 100), dans les mêmes conditions avec les mêmes chaussures, bâtons, types de chaussettes.. et j’ai dû m’arrêter à cause d’ampoules sous les pieds, à 1cm de la base des orteils. Seule différence, la température qui était élevée.
    Question: si quelqu’un peut me donner le nom de marques qui peuvent me permettre de n’avoir pas ce type de problème merci. mon objectif cette année est de faire les 100km de Millau en marche nordique … seul problème à ce jour, les pieds…
    Merci à nouveau à tous.
    David

  4. Bonsoir, j ai un problème et n arrive pas a trouvé de solution . Pour faire vite après une heure de marche mes pieds sont très chaud et me brûle Changement de chaussures de chaussettes rien ne m empêche ce désagrément chaussettes x-socks haute technologie chaussures Oasics gel pour finir et toujours pareil merci pour vos voseils

    1. Bonjour,
      La sensation de chaleur est soit provoquée par un frottement ou une ambiance chaude. Du coup, si vous avez déjà exploré l’aspect chaussettes et chaussures, je vous conseille d’aller voir un podologue qui va peut être découvrir une contrainte lors de la marche entre votre pied et son environnement. Ça vaut le coup d’essayer.
      Sportivement,
      Laurent

  5. Bonjour Laurent,

    Je pars cet été faire 4h30 de randonnée /jour en Lozère (près de Bagnols les bains, je suis débutante, pouvez vous me conseiller svp Une bonne paire de chaussettes svp ? et aussi une bonne paire de chaussures?
    Merci par avance

  6. Je randonne pas mal sur terrain varié ( plat ou montagneux ). je n’attrape pas d’ampoules. Je conseille: Le matin, pas de douche ramollissant la peau, pas d’enduit sur la peau; pendant la pause déjeuner quitter chaussures et chaussettes pour repartir pieds secs et reposés; le laçage des chaussures est important selon la configuration du terrain… Surtout, pas de compeed avant de partir. Si l’on sent que la peau s’échauffe et devient rose,y coller de l’élastoplasme s’avère efficace pour éviter l’ampoule du lendemain, cela agit comme une seconde peau et qui tient bien même sous la douche d’après la randonnée….Buen camino !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *